Q/R ENTREPRENEURIAT – TROUVER SON EMPLACEMENT

  • Publié le
  • Par Audrey Morissette
  • 0
Q/R ENTREPRENEURIAT – TROUVER SON EMPLACEMENT

Depuis l’ouverture de Vestibule, j’ai quelques fois écrit sur l’entrepreneuriat. C’est un sujet qui me rejoint énormément étant donné que je suis partie de zéro pour bâtir mon projet. Comme c’est aussi le cas pour la plupart des personnes qui désirent se partir en affaires, je reçois souvent des questions sur le démarrage d’entreprise. J’ai donc décidé de créer une nouvelle catégorie d’articles pour répondre à ces questions de plus en plus nombreuses sur l’entrepreneuriat.

Depuis l’ouverture de Vestibule, j’ai quelques fois écrit sur l’entrepreneuriat. C’est un sujet qui me rejoint énormément étant donné que je suis partie de zéro pour bâtir mon projet. Comme c’est aussi le cas pour la plupart des personnes qui désirent se partir en affaires, je reçois souvent des questions sur le démarrage d’entreprise. J’ai donc décidé de créer une nouvelle catégorie d’articles pour répondre à ces questions de plus en plus nombreuses sur l’entrepreneuriat. Celles-ci seront publiées de façon anonyme. Vous avez une question? Écrivez-moi à info@boutiquevestibule.com !

Question de R.D.: 

Bonjour, on ne se connaît pas, mais j’imagine qu’on doit se ressembler beaucoup ! Je souhaite ouvrir une boutique de vêtements pour jeunes femmes 20-40 ans dans le Village Piétonnier de Tremblant . Malgré un bon plan d’affaires et un plan financier solide, les propriétaires de la bâtisse commerciale ont de la difficulté à me trouver crédible, car je n’ai jamais été entrepreneure auparavant. J’ai par contre beaucoup d’expérience dans l’industrie. Puisque tu as réussi à ouvrir sur St-Laurent, une artère tout aussi achalandée et même plus, J’aimerais beaucoup savoir ta démarche ou ce que je devrais modifier.

 

 

Ma Réponse:

Bonjour R.D.,

Pour ma part, je n’avais aucune expérience dans le domaine quand j’ai débuté. J’ai commencé par suivre la formation lancement d’entreprise et par monter mon plan d’affaires, tout comme tu l’as fait. Ensuite, étant donné que nous avions l’investissement nécessaire pour démarrer notre projet, nous n’avons pas eu de difficulté à nous faire prendre au sérieux par les propriétaires de bâtisses commerciales sauf à quelques endroits où effectivement, j’ai senti qu’on ne nous trouvait pas très crédibles. Le plus difficile a plutôt été pour nous de déterminer où nous allions nous établir et de faire un choix par rapport à notre emplacement. Le choix de votre emplacement est primordial et c’est souvent pour les commerces au détail ce qui fera la différence entre la réussite ou l’échec du projet.

Par contre, je sais que dans les centres commerciaux et dans les places où ce sont davantage de grosses chaînes qui sont présentes, ce peut être difficile pour les petits indépendants et cela va généralement avec le prix du loyer. Si le loyer est très élevé, les propriétaires veulent être certains que le locataire arrivera à payer chaque mois et étant donné que les petits indépendants ont de très petites marges de profits par rapport aux grosses chaînes, les propriétaires sont souvent sceptiques par rapport au potentiel de réussite des plus petites entreprises. C’est pourquoi nous avons décidé de nous établir dans un quartier qui présentait un potentiel de développement, mais qui n’était pas déjà complètement établi, ce qui permettait d’avoir des locaux avec des loyers encore accessibles.

Je vous encourage d’ailleurs à ne pas vous embarquer avec un loyer très élevé pour commencer. Au début de notre projet, nous sommes souvent très enthousiastes et nous sommes convaincus que notre projet sera une réussite et que tout ira bien pour payer toutes les dépenses, mais il est toujours plus difficile qu’on ne le pense, je parle d’expérience. Même si on travaille très fort, les clients n’arrivent pas si facilement dans notre commerce et cela prend du temps avant de construire sa clientèle. Il faut donc avoir les reins très solides quand on débute et avoir les fonds nécessaires pour payer le loyer même si nos ventes ne sont pas très élevées dès le commencement.

Finalement, si les propriétaires vous demandent d’endosser personnellement le bail et de mettre une garantie personnelle (c’est-à-dire que vous serez personnellement responsable de payer le loyer pour la durée du bail signé si votre commerce fait faillite), je vous conseille de refuser et de chercher un autre endroit. J’ai connu des entrepreneurs qui en ont payé les conséquences et qui ont eu la vie dure en perdant à la fois leur commerce et leurs économies personnelles. Se partir en affaires de nos jours n’est pas facile. C’est très possible de réussir, mais il faut aussi être très conscient de ce dans quoi on s’embarque, il faut donc être très prudent et prendre son temps avant de signer quoi que ce soit. À ce sujet, nous avons d’ailleurs consulté un professionnel et nous avons fait examiner le bail par un avocat avant de le signer, ce que je recommande fortement. On entend toujours parler des entrepreneurs qui ont réussi, mais très peu des entrepreneurs qui se sont plantés et c’est malheureusement une réalité tout aussi présente.

Bref, prenez le temps qu’il faut pour trouver l’emplacement idéal pour vous avec un propriétaire qui sera ouvert aux petites entreprises. Si les endroits que vous avez considérés sont fermés à votre égard, ce n’est peut-être pas pour rien. Souvent, les propriétaires sont au courant de la réalité du marché pour leur emplacement et s’ils ont vu de grosses chaînes fermer leurs portes parce qu’ils n’arrivaient pas à être rentables, on peut facilement imaginer leur méfiance envers les petites entreprises, car ils veulent s’assurer de trouver la personne qui arrivera à payer les comptes. Cherchez les emplacements où des commerces semblables au vôtre se sont installés et n’hésitez pas à aller leur parler pour avoir leur avis, c’est souvent un très bon indice et cela vous guidera assurément dans votre choix d’emplacement.

J’espère que cela pourra vous aider dans votre cheminement!

Liens utiles:

Entrepreneuriat Québec – Formation Lancement d’entreprise

Entreprises Canada – L’emplacement d’un magasin

Entreprises Canada – Signer un bail commercial

Info Entrepreneurs – Comprendre votre bail commercial

BDC – Choisir un immeuble commercial

 

 
 
 
Audrey est la propriétaire de Vestibule. Auparavant enseignante au secondaire, celle-ci a décidé de se lancer et de réaliser son plus grand rêve en mariant ses deux plus grandes passions : la mode et la décoration!

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire...

Laisser un commentaire
* Votre adresse de courriel ne sera pas publiée
* Champs obligatoires
Powered by Lightspeed